Feux de forêts, la sécheresse pour mèche

— 

L'incendie qui a détruit 300 hectares de pinède et de garrigue vendredi dans le Var et les Bouches-du-Rhône était "sous contrôle" samedi matin.
L'incendie qui a détruit 300 hectares de pinède et de garrigue vendredi dans le Var et les Bouches-du-Rhône était "sous contrôle" samedi matin. — Anne-Christine Poujoulat AFP

Face aux risques d’incendies de forêts, une grande partie du Sud de la France est en alerte maximale en raison de la sécheresse qui sévit actuellement. Dans le Var et les Bouches-du-Rhône, ce risque était même qualifié d’ « exceptionnel » mercredi par les autorités locales. Dans toutes ces zones, les spécialistes ont observé des sols superficiels extrêmement secs après la vague de chaleur qui a frappé la France en juillet.

Déjà, une première alerte a eu lieu hier sur la commune du Muy (Var) avec un incendie qui a parcouru environ 50 hectares de broussailles avant d’être maîtrisé. Ce feu a nécessité le déploiement d’un important dispositif : 250 hommes, 60 engins, 6 avions et 2 hélicoptères bombardiers d'eau.

Mardi, la préfecture du Var a classé les Monts Toulonnais, la Corniche des Maures, les Iles d’Hyères et les Maures en « zone noire ». La circulation des véhicules est donc interdite dans ces massifs ainsi que celle des piétons dans les bois, forêts, maquis… Dans le département, une trentaine de groupes d’interventions préventifs – soit 600 pompiers - ont été positionnés autour des ces zones. Dans les Bouches-du-Rhône, ce sont 400 soldats du feu qui sont prêts à réagir à la première alerte.

La Corse, particulièrement touchée par la sécheresse, a elle-aussi déployé d’importants moyens, surtout après deux incendies le week-end dernier. Un Canadair est venu renforcer les moyens déjà présents sur l’Ile : deux Canadairs, un avion d’investigation, un hélicoptère de commandement, deux Trackers et un hélicoptère gros porteur. Pour le moment, ces moyens ont permis de limiter les dégâts puisque la préfecture de Corse a constaté depuis le 1er juillet, 82 départs de feu mais seulement 67 hectares détruits.

D.C. (avec AFP)