La guerre des caravanes d'été

— 

S’il y en qui ne chôment pas durant l’été, ce sont les militants UMP et PS. Chacun de leur côté, les forces vives des deux principales formations politiques organisent des caravanes d’été chargées d’aller à la rencontre des Français en short.

A l’UMP, l’idée a germé l’an dernier de faire la tournée des plages durant l’été pour aller diffuser la bonne parole de manière ludique, mais aussi pour convaincre les vacanciers d’adhérer. " Il s’agit avant tout de discuter avec les gens, explique un des organisateurs. Ensuite, si la personne adhère, c’est la cerise sur le gâteau. " Cette année, ce sont même deux caravanes qui ont été mises en place pour parcourir une quarantaine de stations balnéaires qui se rejoindront à Marseille le 1er septembre. Et autre nouveauté 2006 : les jeunes UMP distribueront non seulement de l’info sur leur parti, mais aussi des t-shirts, des journaux de jeux ou des tongs qui laissent les lettres UMP comme empreinte dans le sable.

De leur côté, les jeunes socialistes (MJS) ont organisé " une caravane du projet " qui sillonnera la France en août et en septembre à la rencontre des jeunes. Une initiative raillée par l’UMP. " Le PS a inventé la gauche copier-coller, puisqu'après l'idée, reprise à l'UMP, des adhésions par internet que nous avions initiée, après l'idée des réunions de nouveaux adhérents, le PS lance sa caravane, qui va forcément être à la remorque de la caravane de l'UMP ", s’est moqué Luc Chatel, porte-parole de l’UMP.

Les jeunes socialistes ont répondu en expliquant que " si l'UMP s'est découvert l'an dernier une chaude passion pour les plages, le MJS déploie des caravanes militantes au moins depuis dix ans ", et que " les socialistes privilégient les destinations urbaines, et notamment les quartiers populaires ". Le MJS a toutefois laissé paternité des tongs à l'UMP, espérant " davantage offrir aux Français une ambitieuse politique que de leur laisser une éphémère trace dans le sable ".

D.C.