20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQuÊTEVingt-quatre interpellations à Marseille en lien avec la « DZ Mafia »

Drogue à Marseille : Vingt-quatre nouvelles interpellations en lien avec la « DZ Mafia »

ENQuÊTELa semaine dernière, les policiers avaient « tapé » une vingtaine de personnes du réseau de trafic de drogue rival des « Yoda »
Les violences liées au trafic de stupéfiants ont provoqué la mort de 47 personnes depuis le début de l’année à Marseille. (Photo d'illustration)
Les violences liées au trafic de stupéfiants ont provoqué la mort de 47 personnes depuis le début de l’année à Marseille. (Photo d'illustration) - Alexandre Vella / 20 Minutes
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Vingt-quatre personnes soupçonnées d’être liées au trafic de drogue ont été interpellées mardi à Marseille, a indiqué mercredi le ministre de l’Intérieur sur X saluant un « nouveau coup de filet dans le milieu du narcobanditisme ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le 20 novembre, dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants, une vingtaine de personnes avaient été interpellées en régions parisienne et lyonnaise ainsi que dans l’Aisne. Neuf d’entre elles avaient été mises en examen. Selon une source proche du dossier, ces personnes étaient soupçonnées d’appartenir au clan Yoda, engagé dans une guerre meurtrière avec un groupe rival, la « DZ Mafia », pour le contrôle du trafic de drogue dans la deuxième ville de France.

Les violences liées au trafic de stupéfiants, et principalement la rivalité entre ces deux clans, ont provoqué la mort de 47 personnes depuis le début de l’année. A l’échelle de la France, l’année 2023 s’annonce déjà record avec une hausse de 57 % des homicides et tentatives d’homicides liées au trafic de stupéfiants, a révélé lundi le patron de la police Frédéric Veaux devant la commission d’enquête du Sénat sur le « narcotrafic en France ».

Sujets liés