20 Minutes : Actualités et infos en direct
assassinatsDeux morts et un blessé par balles dans une fusillade à Marseille

Marseille : Deux morts et un blessé par balles dans une fusillade

assassinatsLe lien avec les trafics de drogue qui gangrène la deuxième ville de France n’est pour l’heure pas encore établi, mais fortement pressenti
Deux hommes ont été tués par balles et un troisième blessé jeudi soir lors d'un fusillade à Marseille (illustration).
Deux hommes ont été tués par balles et un troisième blessé jeudi soir lors d'un fusillade à Marseille (illustration). - Alain ROBERT/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Nouvel acte de violence dans la cité phocéenne. Deux hommes ont été tués par balles et un troisième blessé ce jeudi soir lors une fusillade, dans les quartiers populaires du nord de Marseille, a appris auprès des marins-pompiers et de sources policières.

Les faits se sont produits sur la voie publique autour de 19h40 dans le quartier des Chutes-Lavie, dans le 4e arrondissement de Marseille, selon ces sources. L'une des deux victimes est morte sur le coup tandis que la seconde est décédée « vingt à trente minutes après la première », a indiqué l'une des sources policières. « L’auteur des faits, armé d’une arme longue, a pris la fuite » à bord d’un véhicule.

Le probable « véhicule de guerre » retrouvé incendié

Ce véhicule avait été initialement présenté comme appartenant à un élu local. Mais, selon une source policière, il s'agirait en fait d'une usurpation de plaque d'immatriculation, l'élu étant toujours en possession de son véhicule. Une voiture incendiée a été retrouvée un peu plus tard dans un parc, non loin du lieu de la fusillade, a ajouté la source policière, ajoutant qu'on ne pouvait savoir à ce stade s'il s'agissait de celle du ou des auteurs des tirs.

Ces deux nouveaux meurtres - dont le lien avec les trafics de drogue qui gangrène la deuxième ville de France n’est pour l’heure pas encore établi mais fortement pressenti - interviennent plus de deux semaines après le dernier homicide officiellement lié par les enquêteurs à la guerre entre gangs pour le contrôle des points de vente de stupéfiants dans la cité phocéenne. La personne visée était alors un homme de 56 ans, tué dans le quartier de l’Estaque, dans le 16e arrondissement, dans le nord de la ville.

Depuis le début de l’année à Marseille, 42 personnes, selon un décompte, ont perdu la vie dans des violences officiellement liées au trafic de stupéfiants, dont trois victimes collatérales.

Sujets liés