20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUÊTEHuit personnes en garde à vue après l’incendie mortel de Vaulx-en-Velin

Incendie mortel de Vaulx-en-Velin : Soupçonnées d’avoir été sur les lieux le soir du drame, huit personnes en garde à vue

ENQUÊTELes suspects, déjà connus des services de police pour des faits de violence ou de trafic de stupéfiants, ont été interpellés mardi dans le cadre de l’enquête sur l’incendie qui avait fait dix morts il y a un an près de Lyon
Des policiers gardent un périmètre de sécurité alors que des pompiers et des secouristes travaillent dans un immeuble du quartier du Mas-Du-Taureau, où un incendie a fait de nombreuses victimes, à Vaulx-en-Velin, à l'est de Lyon, dans le sud-est de la France, le 16 décembre 2022.
Des policiers gardent un périmètre de sécurité alors que des pompiers et des secouristes travaillent dans un immeuble du quartier du Mas-Du-Taureau, où un incendie a fait de nombreuses victimes, à Vaulx-en-Velin, à l'est de Lyon, dans le sud-est de la France, le 16 décembre 2022. - OLIVIER CHASSIGNOLE/AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’enquête se poursuit. Près d’un an après l’incendie mortel de Vaulx-en-Velin, près de Lyon, qui fait dix morts dont quatre enfants, huit personnes ont été placées en garde à vue. Les investigations, notamment des témoignages et des analyses de téléphonie, ont permis de formuler l’hypothèse de la présence de plusieurs individus sur les lieux du drame, le jour des faits. Ils sont soupçonnés d’avoir régulièrement squatté le hall de l’immeuble sinistré, qui était devenu un point de deal, selon plusieurs témoignages de riverains.

Âgés de 19 à 22 ans, les suspects, déjà connus des services de police pour des faits de violence ou de trafic de stupéfiants, ont été interpellés mardi, a précisé une source judiciaire, pour laquelle il faut « rester prudent sur les suites judiciaires données à l’issue des auditions ». « Les gardes à vue ont été levées dans la soirée [de mercredi] » et « les investigations se poursuivent », a précisé le parquet.

Un canapé à l’origine de l’incendie

Depuis août dernier, la piste de la défaillance électrique est écartée. Les éléments de l’enquête ont permis de dire que c’était l’un des canapés disposés dans le hall de l’immeuble qui avait pris feu. Les flammes se sont ensuite rapidement propagées dans les sept étages du bâtiment, à partir du rez-de-chaussée. Il est cependant impossible pour les experts d’indiquer si l’incendie était volontaire ou non.

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2022, peu après 3 heures du matin, dix personnes avaient trouvé la mort, dont quatre enfants, et vingt-quatre avaient été blessées à la suite d’un incendie qui s’était déclaré dans cette copropriété de sept étages.

Sujets liés