20 Minutes : Actualités et infos en direct
EFFRAYANTEn Espagne, la victime d’un kidnappeur débarque dans un hôpital

Espagne : Enchaînée et avec un cadenas au cou, la victime d’un kidnappeur trouve refuge dans un hôpital

EFFRAYANTLa femme de 40 ans dit avoir été frappée violemment par son agresseur
La victime assure avoir été séquestrée et frappée dans une maison avant de réussir à s'enfuir. (Photo d'illustration)
La victime assure avoir été séquestrée et frappée dans une maison avant de réussir à s'enfuir. (Photo d'illustration) - TanteTati / Pixabay / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Une femme, enchaînée aux mains et au cou, s’est présentée à l’hôpital Santiago Apóstol à Miranda de Ebro (Espagne) lundi 20 novembre dernier. La quadragénaire, qui était prisonnière de plusieurs cadenas et qui présentait des blessures, a confié aux médecins avoir échappé à un kidnappeur qui l’avait séquestrée dans une maison, rapporte El Periodico. Elle a livré un récit glaçant.

Selon ses dires, l’homme l’aurait approché lorsqu’elle sortait de l’hôpital. L’inconnu lui aurait proposé de la déposer en voiture dans le centre-ville de Miranda de Ebro. Elle aurait accepté et aurait pris place dans le véhicule. Mais sur le chemin, le conducteur qui s’était montré sympathique lui aurait demandé s’il pouvait faire une halte chez lui pour récupérer des affaires. En se garant, il aurait insisté pour qu’elle entre avec lui dans la maison. C’est ainsi que le piège se serait refermé sur elle.

Le suspect de 57 ans est libéré

Il l’aurait frappé au visage jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. A son réveil, elle dit s’être retrouvée enchaînée. L’homme, qui était à ses côtés, aurait tiré sur une des chaînes attachée à son cou pour l’étouffer tout en l’insultant et la frappant. Profitant d’un moment seule, la victime aurait réussi à s’échapper et à se réfugier chez des proches qui l’ont amené ensuite à l’hôpital.

Grâce à ses indications précises et à l’adresse de la maison où se trouvait le ravisseur, la police a réussi à retrouver le suspect de 57 ans. Il a été interpellé. Une unité de police, spécialisée dans les violences faites aux femmes et aux violences sexuelles aggravées, est chargée de l’enquête. Malgré le témoignage effrayant de la victime, la libération du suspect a été ordonnée par un tribunal local.

Sujets liés