20 Minutes : Actualités et infos en direct
INTERPELLATIONL’homme radicalisé interpellé dans les Yvelines ne présente aucun trouble

Yvelines : L’homme radicalisé interpellé vendredi ne présente aucun trouble psychiatrique

INTERPELLATIONIl avait été placé en garde à vue pour port d’arme prohibé à Limay vendredi à la sortie d’une mosquée et à proximité d’un lycée
Photo d'illustration de la police nationale.
Photo d'illustration de la police nationale. - Mourad ALLILI/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Il avait été interpellé à la sortie d’une mosquée. Une expertise psychiatrique de l’homme de 24 ans fiché S arrêté vendredi dans les Yvelines a conclu à une absence de trouble, et donc à son accessibilité à une sanction pénale, indique une source policière.

Des sources policières avaient indiqué vendredi que l’individu était connu pour « radicalisation ». L’une d’entre elles a précisé samedi que l’homme faisait l’objet d’une fiche S.

Garde à vue toujours en cours

Sa garde à vue se poursuivait en début d’après-midi samedi, a indiqué le parquet de Versailles. Il y avait été placé pour port d’arme prohibé à Limay (Yvelines) vendredi vers 15 heures à la sortie d’une mosquée et à proximité du lycée Condorcet, selon des sources policières et judiciaires.

Le parquet de Versailles avait confirmé l’interpellation de l’homme et indiqué qu' « une garde à vue (était) en cours, gérée par le commissariat de Mantes-la-Jolie pour port d’arme de catégorie D » dans le cadre d’une enquête ouverte de ce chef.

De nombreux livres religieux découverts à son domicile

L’arme détenue par l’homme interpellé est « a priori un couteau de cuisine », avait ajouté le ministère public. Contrôlé dans le cadre d’un contrôle d’identité, il était « porteur d’un couteau avec une lame de neuf centimètres qu’il ne brandissait pas et n’exhibait pas », et « ne menaçait pas », avait noté le parquet. « Il a déclaré être sans domicile fixe et toujours avoir (ce couteau) sur lui pour se défendre en cas d’agression », toujours selon cette source.

De nombreux livres religieux en lien avec l’islam ont été découverts à son domicile lors d’une perquisition, a ajouté cette source. L’homme avait été précédemment condamné pour « conduite sous stupéfiants » et « port d’arme de catégorie D ».

Sujets liés