20 Minutes : Actualités et infos en direct
DRAMEUn sombre été sur les plages du Finistère avec treize noyades

Finistère : Un sombre été sur les plages avec treize noyades

DRAMEDix-neuf personnes ont perdu la vie en se baignant depuis le début de l’année dans le département
Les sauveteurs en mer ont été très sollicités cet été dans le Finistère.
Les sauveteurs en mer ont été très sollicités cet été dans le Finistère.  - S. Salom-Gomis/AFP / AFP
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

EDIT: Une femme de 61 ans partie se baigner au niveau de la plage de Kelveltrec à Fouesnant est morte noyée mercredi, portant le nombre de décès à treize.

Lieu de plaisir et de détente, la mer se révèle aussi parfois dangereuse. Dans le Finistère, département le plus maritime de France avec 2.263 kilomètres de côtes, l’été a ainsi été très meurtrier avec treize noyades enregistrées en juillet et en août, soit deux fois plus qu’à l’été 2022. Le week-end du 8-9 juillet avait été particulièrement dramatique avec quatre décès par noyade, dont trois sur la presqu’île de Crozon.

Après cette série noire, la préfecture maritime de l’Atlantique avait alerté sur la présence de baïnes sur la presqu’île et lancé un appel à la vigilance. Un message rappelé par le nouveau préfet du Finistère Alain Espinasse qui a dressé mercredi le bilan de l’été sur une plage d’Audierne. « La mer comme la montagne sont des endroits à risques, a-t-il indiqué. Les drames peuvent être évités en adaptant son comportement et son matériel. »

En France, 253 personnes sont mortes noyées entre le 1er juin et le 20 août selon les derniers chiffres communiqués par Santé Publique France, un chiffre en baisse de 24 % sur un an mais stable par rapport à 2021. Dans un précédent bilan, l’agence indiquait que la Bretagne était la région qui comptait la plus forte proportion de noyades suivies de décès.

Sujets liés