20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUÊTEOnze interpellations après la tentative de casse d’un transporteur de fonds

Lorient : Onze interpellations après la tentative de cambriolage d’un transporteur de fonds

ENQUÊTEL’un des suspects interpellés était en cavale depuis quinze ans
Deux armes dont une Kalachnikov ont notamment été saisies lors des perquisitions.
Deux armes dont une Kalachnikov ont notamment été saisies lors des perquisitions.  - Jirs de Rennes / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

J.G.

Ils voulaient faire main basse sur un pactole mais étaient repartis bredouilles. Le 5 mars, une bande de cambrioleurs avait tenté de cambrioler un transporteur de fonds à Lorient (Morbihan) en perçant les murs de la société. Le système d’alarme s’était alors déclenché et les braqueurs avaient pris la fuite. Six mois plus tard, onze personnes viennent d’être interpellées dans le cadre de cette enquête, a-t-on appris auprès de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes, confirmant une information de BFM TV.

Le coup de filet a eu lieu le 29 août et a débouché sur l’arrestation de dix hommes âgés de 28 à 54 ans à Lorient, en région parisienne et en Espagne et d’une femme âgée de 24 ans. Un individu condamné en 2008 pour vol en bande organisée avec arme et qui était depuis en cavale fait notamment partie des suspects interpellés. Lors de l’opération, menée avec l’appui du Raid et de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), 11,5 kg de résine de cannabis ainsi que deux armes dont une Kalachnikov et des gilets pare-balles ont été saisis.

Sept individus placés en détention provisoire

A l’issue des gardes à vue, les huit hommes interpellés en France, tous connus de la justice, ont été mis en examen pour tentative de vol en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, apprend-on ce mardi. Sept d’entre eux ont été placés en détention provisoire tandis que le dernier a été placé sous contrôle judiciaire. La femme a quant à elle été remise en liberté.

« Les deux hommes interpellés en Espagne feront l’objet d’une demande de remise à la France en vue de leur mise en examen », précise Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes. Les suspects encourent la peine de quinze ans de réclusion criminelle pour le vol en bande organisée et de dix ans pour l’association de malfaiteurs.


Sujets liés