20 Minutes : Actualités et infos en direct
VIOLENCESAccusé d’avoir frappé un étudiant et proféré des insultes homophobes

Perpignan : Un homme accusé d’avoir frappé un étudiant et proféré des insultes homophobes

VIOLENCESL’homme, qui nie toutes insultes homophobes, sera jugé en mars prochain
En garde à vue, le quadragénaire suspecté a reconnu les faits de violences (Illustration).
En garde à vue, le quadragénaire suspecté a reconnu les faits de violences (Illustration). - Mourad ALLILI/SIPA / SIPA
Nicolas Bonzom

N.B.

Un quadragénaire est soupçonné d’avoir violemment frappé un étudiant de 23 ans, et d’avoir proféré des insultes homophobes à son encontre, le 25 août, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), rapportent les policiers du département, sur leur page Facebook.

Un peu plus tôt, selon la police, les trois amis, qui attendaient le bus devant l’immeuble du suspect, s’étaient écartés, pour le laisser entrer chez lui. Peu après, l’homme, âgé de 40 ans, qui sortait pour promener son chien, est accusé de s’en être pris au jeune homme, qui se trouvait au pied de son immeuble avec deux amies, en tenant des propos homophobes et lui assénant soudainement un violent coup de tête, avant de poursuivre « tranquillement » sa balade, écrivent les services de police des Pyrénées-Orientales.

Jugé en mars prochain

La victime a chuté au sol, le nez en sang. Ses amies ont aussitôt prévenu les secours, qui l’ont transporté à l’hôpital. Deux jours d’interruption de travail lui ont été délivrés.

Le jeune homme a déposé plainte au commissariat. Les enquêteurs du Groupe d’appui judiciaire n’ont pas tardé à identifier le suspect, et à l’interpeller. En garde à vue, le quadragénaire a reconnu les faits de violences, mais a nié toutes insultes homophobes, poursuit la police. Il sera jugé devant le tribunal correctionnel en mars prochain.

Sujets liés