Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
REFUS D’OBTEMPÉRERAccusé d’avoir tenté de fuir au volant d’une voiture volée à Perpignan

Perpignan : Un conducteur accusé d’avoir tenté de fuir au volant d’une voiture volée

REFUS D’OBTEMPÉRER
Il est soupçonné d’avoir été agressif lors de son arrestation
L'homme a été rattrapé et maîtrisé par les policiers (Illustration).
L'homme a été rattrapé et maîtrisé par les policiers (Illustration). - Adil Benayache/SIPA / SIPA
Nicolas Bonzom

N.B.

Quatre personnes ont été interpellées le 16 août dernier, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), après un refus d’obtempérer, ont indiqué les policiers, mardi après-midi. Ce soir-là, des agents de la Brigade anticriminalité, incognitos car vêtus de tenues civiles, étaient verbalement apostrophés, à un feu rouge, par le conducteur d’un véhicule haut de gamme. A l’intérieur de la voiture, se trouvaient deux autres hommes et une jeune femme.

Rapidement, les policiers découvrent que ce véhicule avait été volé, quelques heures plus tôt, à Narbonne (Aude). L’automobiliste est soupçonné d’avoir fui, à vive allure, et d’avoir pris des risques inconsidérés pour leur échapper. Il terminera sa course dans une vigne.

« Violent et très agressif »

Le suspect est accusé d’avoir pris la fuite à pied, à travers les champs, en jetant des pierres sur les policiers, sans les atteindre. En vain. L’homme a été rattrapé et interpellé, non sans mal. Décrit comme « violent et très agressif » par les forces de l’ordre, l’homme est accusé de s’en être pris physiquement à eux. L’un des policiers a été blessé.

Les quatre occupants du véhicule ont finalement été placés en garde à vue. Deux passagers, âgés de 31 et 32 ans, étaient en situation irrégulière sur le territoire français. Ils ont été conduits au centre de rétention administrative de Perpignan. Quant au conducteur, il a été laissé libre, sous contrôle judiciaire, en attendant son procès, en 2024.

Sujets liés