20 Minutes : Actualités et infos en direct
logementExpulsion d’un squat LGBT+ à Montreuil, en Seine-Saint-Denis

Seine-Saint-Denis : Un squat LGBT+ opposé à la gentrification de la ville se fait expulser

logementUn immeuble illégalement occupé par un collectif se définissant comme féministe, anarchiste et LGBT+ et opposé à la gentrification de la ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a été vidé de ses occupants mardi matin a déclaré Jacques Witkowski
Les membres du squat LGBT+ s'oppose au processus de gentrification à Montreuil.
Les membres du squat LGBT+ s'oppose au processus de gentrification à Montreuil.  - Camille Allain / 20 Minutes  / 20 Minutes
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les forces de l’ordre ont procédé à l’expulsion des occupants du squat LGBT+ « de la Baudrière » ce mardi matin dans la ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Près d’une centaine de policiers ont été mobilisés pour démarrer l’opération à 7 heures.

« En exécution d’une décision de justice, l’évacuation du squat dit « de la Baudrière » à Montreuil a eu lieu ce (mardi) matin. Devant la détermination des occupants à se maintenir dans les lieux, d’importants moyens ont été mobilisés », a précisé le préfet de la Seine-Saint-Denis, Jacques Witkowski, dans un communiqué transmis à l’AFP.

Une vingtaine de personnes interpellée

L’opération « était complexe parce que les occupants ont voulu ralentir l’intervention des forces de l’ordre en se barricadant, en allant sur le toit et en mettant des obstacles mais il n’y a pas eu de grosses violences », selon une source policière. « Près d’une cinquantaine de personnes étaient à l’intérieur », a-t-elle détaillé.

D’après un bilan provisoire de la préfecture, une vingtaine de personnes ont été interpellées. « Les évacuations sont terminées et la sécurisation du site est en cours », écrit M. Witkowski, expliquant mener « une politique volontariste de résorption des occupations illicites de biens privés dans le département ».

« Squatter, c’est une manière de lutter contre la propriété privée »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Squatter, c’est une manière de lutter contre la propriété privée, qui produit précarité, mal-logement, isolement et ravage écologique », écrivent les membres du squat sur leur site Internet, décrivant la Baudrière comme « un squat anarcha-féministe transpédégouine qui a ouvert en novembre 2021 à Montreuil ».

D’après eux, « le projet immobilier prévu à la place de la Baudrière s’inscrit parfaitement dans le processus de gentrification à l’œuvre à Montreuil : une résidence privée, des appartements luxueux accompagnés de commerces hors de prix ». Une manifestation est prévue mardi soir dans le centre-ville de Montreuil en soutien au squat.

Sujets liés