20 Minutes : Actualités et infos en direct
violences inouïesUn jeune de 18 ans mis en examen pour « viol » avec « actes de barbarie »

Manche : Un jeune de 18 ans mis en examen pour « viol » avec « actes de barbarie »

violences inouïesL’agression avait été si violente que la victime a été placée dans un coma artificiel après de graves lésions
Suite à ces « faits d'une grande violence » survenus à son domicile, la victime a été immédiatement hospitalisée
Suite à ces « faits d'une grande violence » survenus à son domicile, la victime a été immédiatement hospitalisée - Mourad ALLILI / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le procureur de la République de Cherbourg Pierre-Yves Marot parle de « faits d’une grande violence ». Un homme de 18 ans a été mis en examen pour le « viol accompagné de tortures ou actes de barbarie », début août à Cherbourg, d’une jeune femme qui avait été hospitalisée dans un état grave, a-t-on appris samedi auprès du parquet.

Le suspect, « déjà connu défavorablement de la justice », a été placé en détention provisoire vendredi soir, a indiqué à l’AFP Dorothée Thoumyre, substitut du procureur de Coutances (Manche), où la procédure a été transférée. Suite à ces « faits d’une grande violence » survenus à son domicile, la victime a été immédiatement hospitalisée, « son pronostic vital était engagé », précise le procureur de la République de Cherbourg Pierre-Yves Marot dans un communiqué.

L’état de la santé de la victime inconnu

Interrogé sur l’état de santé de la victime après ces faits survenus le 4 août, le parquet de Coutances n’était pas en mesure samedi de donner de nouvelles de la jeune femme. La jeune femme avait précisé aux enquêteurs avoir été agressée par un homme « qu’elle avait déjà vu mais qu’elle ne connaissait pas ». D’après des informations de France Bleu Cotentin, un homme l’aurait frappée à multiples reprises avant de la violer en utilisant entre autres un manche à balai.

Placé en garde à vue jeudi, l’homme avait fini « par reconnaître laconiquement les faits susceptibles de lui être imputés », selon le magistrat à Cherbourg.

Initiée par le parquet de Cherbourg, la procédure a été transmise vendredi au parquet de Coutances, pôle de l’instruction, qui a ouvert d’une information judiciaire pour viol accompagné de tortures ou actes de barbarie.

Sujets liés