20 Minutes : Actualités et infos en direct
récidiveUn automobiliste de 81 ans aurait tué deux piétons en trois mois à Saint-Malo

Saint-Malo : Un automobiliste de 81 ans suspecté d’avoir tué deux piétons mis en examen

récidiveDeux personnes âgées ont été mortellement percutées par un même homme, dont le permis n’avait pas été suspendu
Un automobiliste de 81 ans serait à l'origine de la mort de deux piétons en trois mois à Saint-Malo (illustration).
Un automobiliste de 81 ans serait à l'origine de la mort de deux piétons en trois mois à Saint-Malo (illustration). - C. Allain/20 Minutes / 20 Minutes
Camille Allain

C. A.

EDIT DU 13 juillet : L’octogénaire a été mis en examen pour homicides involontaires, a-t-on appris ce jeudi auprès du parquet de Saint-Malo. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de conduire et il devra pointer une fois par semaine au commissariat.

Deux accidents, deux enquêtes, mais un seul et même suspect. A Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), un automobiliste âgé de 81 ans est mis en cause dans deux accidents mortels ayant coûté la vie à deux piétons en trois mois sur le même boulevard.

Le premier avait eu lieu sur le boulevard Chateaubriand début avril. Un piéton de 80 ans avait été mortellement fauché par un 4x4 alors qu’il traversait l’avenue. Le second accident s’est déroulé le 3 juillet, quasiment au même endroit. Un homme de 83 ans a été percuté sur un passage piéton sur le même boulevard, alors qu’il traversait avec sa petite-fille de 13 ans. Si la fillette n’a pas été blessée, l’octogénaire est mort quelques jours plus tard à l’hôpital. Le même automobiliste, au volant du même 4x4, est en cause.

Rétention de permis

Mardi, la fille de la seconde victime a témoigné de sa colère auprès de nos confrères de Ouest-France. Cette dernière s’étonne de voir qu’un automobiliste à l’origine d’un accident mortel soit toujours en droit de conduire.

Contactée par Ouest-France, la sous-préfecture précise que le mis en cause fait l’objet d’une rétention de permis temporaire depuis le second accident. Cette même mesure n’avait pas été prise à l’issue du premier drame. Une commission médicale doit se réunir pour statuer sur une éventuelle suspension. Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes par le parquet de Saint-Malo.

Sujets liés