20 Minutes : Actualités et infos en direct
FilouterieAttention à cette nouvelle arnaque aux faux PV particulièrement bien faite

Attention à cette nouvelle arnaque aux faux PV particulièrement bien faite

FilouterieLes gendarmes de Seine-et-Marne ont décidé de lancer une alerte après la découverte d’un nouveau type d’arnaque visant les automobilistes
Faites attention si vous découvrez un avis de contravention similaire sur votre pare-brise.
Faites attention si vous découvrez un avis de contravention similaire sur votre pare-brise. - M.L F.S /20 MINUTES / 20 Minutes
Mikaël Libert

Mikaël Libert

L'essentiel

  • Une nouvelle arnaque aux faux PV a été signalée par les gendarmes de Seine-et-Marne.
  • Les escrocs imitent un avis de contravention comportant un QR code qu’ils déposent ensuite directement sur les véhicules.
  • Le QR code renvoie vers une copie du site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions.

Level up ! Dans la série les escrocs ont du talent, une nouvelle arnaque aux faux PV a été signalée pour la première fois par les gendarmes de Seine-et-Marne. Une parmi d’autres ? Non, parce que celle-ci est si bien ficelée que le plus méfiant des automobilistes a des chances de se faire avoir. Explications.

Dernièrement, ce sont des milliers de Français qui ont reçu sur leurs téléphones portables des SMS au nom de l’Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) leur intimant de payer une contravention en suivant un lien inclus dans le message. Une arnaque, bien entendu, qui comportait une faille de taille puisqu’elle était fondée sur un fichier de numéros de téléphones portables, dont certains propriétaires ne possédaient pas le permis de conduire. Cette fois, c’est différent. Les escrocs déposent directement sur les pare-brise de véhicules garés de faux avis « d’infraction à la réglementation du stationnement » imitant parfaitement les vrais.

Une copie presque parfaite du site de l’Antai

Si les escrocs se mouillent davantage qu’en envoyant de simple SMS, leurs chances de réussite sont néanmoins bien supérieures. D’autant que le papillon est parfaitement rédigé, sans faute d’orthographe, et qu’il comporte un QR code censé permettre au contrevenant de payer en ligne. Ce QR code renvoie vers une copie du site officiel de l’Antai, presque mieux construit que le vrai. A l’œil, la seule différence est l’adresse Web qui se termine en « gouv-fr.fr » au lieu de «.gouv.fr » pour l’original. Il suffit d’entrer son numéro de plaque d’immatriculation pour découvrir l’infraction qui vous est reprochée. En fait, ça fonctionne avec n’importe quel numéro fantaisiste. Là, on vous demande de payer 35 euros pour « non-respect des règles de stationnement » et vous êtes invité à remplir vos données personnelles puis à entrer vos informations de carte bancaire. Evidemment, en entrant n’importe quoi, ça fonctionne aussi. Une fois le paiement effectué, on vous remercie avant de vous rediriger vers le vrai site de l’Antai.


toutes les arnaques en ligne, par ici

Le processus est tellement crédible que les gendarmes insistent sur les bonnes mesures à suivre si vous devez payer une amende. Un seul site, non pas celui de l’Antai, même le vrai, mais le site « amendes.gouv.fr ». C’est sur ce site que l’on peut scanner le QR code du PV. S’il s’agit d’un vrai PV, il faudra payer, en cas de faux, le scan ne fonctionnera pas. Pour autant, à défaut d’être particulièrement vigilant, le mieux reste de s’acquitter de son stationnement.

Sujets liés