20 Minutes : Actualités et infos en direct
CANULARUn adolescent accusé d’avoir fait croire à bombe dans un TGV

Nîmes : Un adolescent fait croire à une bombe dans un TGV, un millier de voyageurs évacués

CANULARLe jeune homme sera prochainement entendu par un tribunal pour enfants
Lors de l'évacuation des voyageurs, après l'alerte à la bombe, le 6 mai dernier.
Lors de l'évacuation des voyageurs, après l'alerte à la bombe, le 6 mai dernier. - Gendarmerie du Gard / Gendarmerie du Gard
Nicolas Bonzom

N.B.

Un adolescent, bientôt majeur, soupçonné d’avoir fait un mauvais canular aux gendarmes, sera jugé dans un tribunal pour enfants. Il est accusé d’avoir fait croire aux forces de l’ordre, le 6 mai, qu’il y avait une bombe dans un TGV reliant Montpellier à Paris. Aussitôt alertés, les gendarmes du Gard ont stoppé deux trains, à la gare de Nîmes, à Manduel, et les 1.040 passagers ont été évacués en attendant que des recherches soient menées.

Pendant deux heures, les militaires, épaulés par une équipe cynophile spécialisée dans la recherche d’explosifs, ont passé les rames au peigne fin. En parallèle, les gendarmes sont parvenus à identifier et à interpeller le jeune homme, un Normand, soupçonné d’être à l’origine de l’appel qui a mené à la mise en place de cet immense barnum.

Des appels malveillants à Montpellier, aussi

Le suspect a d’abord eu « des explications confuses », et a d’abord expliqué « avoir relayé une vidéo qu’il aurait vue sur Twitter ». Avant de reconnaître avoir menti, sans penser que son canular puisse avoir de telles conséquences sur les voyageurs et les forces de l’ordre.

Par ailleurs, à Montpellier (Hérault), mercredi, un individu, qui n’a pas été identifié, a appelé les policiers, indiquant qu’il retenait son épouse, et qu’il était prêt à tout faire exploser, indique Midi Libre. Samedi, un autre appel avait évoqué qu’une autre famille était en danger. Finalement, les recherches n’ont rien donné, précise le quotidien régional.

Sujets liés