20 Minutes : Actualités et infos en direct
SÉCURITÉTrois policiers attaqués et blessés à Limoges, 60 CRS déployés

Limoges : Trois policiers attaqués et blessés, 60 CRS déployés à Beaubreuil

SÉCURITÉL'interpellation d'un dealer et une intrusion dans une école ont mené à une explosion de violence
Trois policiers ont été blessés lors d'échauffourées à Limoges (Haute-Vienne). Illustration
Trois policiers ont été blessés lors d'échauffourées à Limoges (Haute-Vienne). Illustration - A.Benayache/Sipa / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Une interpellation a dégénéré dans le quartier Beaubreuil à Limoges (Haute-Vienne), lundi. Alors qu'ils étaient en train de contrôler un jeune homme de 19 ans pour possession de drogue, les policiers ont été pris à partie. Le suspect a pu être arrêté mais les forces de l'ordre ont reçu des jets de pierre, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

En parallèle, un groupe de jeunes s'est introduit dans une école pour déclencher l'alarme. Deux agents des services techniques de la ville se sont rendus sur place et ont été agressés par une dizaine d'individus. Ces derniers ont mis le feu au véhicule des agents et étaient « munis d’armes par destination de type barres de fer et mortiers », précise la préfecture de Haute-Vienne dans un communiqué.

« Rétablir la sécurité »

Des violences ont éclaté à l'arrivée de la police, entre les forces de l'ordre et une cinquantaine de personnes. Trois fonctionnaires ont été blessés dans ces échauffourées.

Pour faire face à cette explosion de violence, la préfecture a décidé de déployer une soixantaine de membres de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). « Une opération de contrôle d’envergure a été engagée dans l’objectif de rétablir la sécurité et la tranquillité publiques auxquelles ont droit tous nos concitoyens », indiquent les services de l'État. Le calme est depuis revenu dans le quartier Beaubreuil.

Sujets liés