20 Minutes : Actualités et infos en direct
DEGRADATIONSSuspecté d’avoir vandalisé une église à Angers, un homme arrêté et interné

Angers : Suspecté d’avoir vandalisé une église, un homme de 50 ans interpellé et hospitalisé en psychiatrie

DEGRADATIONSDes statues avaient été retrouvées décapitées, des croix cassées et le maître-autel avait été saccagé
Une autre église près d'Angers avait été vandalisée quelques jours plus tôt.
Une autre église près d'Angers avait été vandalisée quelques jours plus tôt. - Pixabay / pixel2013 / Pixabay / pixel2013
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Après des actes de vandalisme commis dans deux églises, à Angers (Maine-et-Loire) et dans une commune voisine, un homme de 50 ans a été interpellé. Mais le suspect a été hospitalisé en raison de « troubles psychiatriques », a annoncé ce mardi le parquet d’Angers. Le 12 avril, des dégradations très importantes avaient été constatées dans l’église Sainte-Madeleine d’Angers, avec plusieurs statues décapitées, des croix cassées et le maître-autel saccagé, selon le maire de la ville, qui avait porté plainte.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’était lui aussi ému sur Twitter des « décapitations inadmissibles des statues », exprimant son « soutien aux catholiques angevins et de France ». Le 30 mars, l’église Saint-Pierre de Trélazé, commune limitrophe d’Angers, avait déjà subi des actes de vandalisme similaires.

Restitution de deux Christs volés

« Les investigations menées par la sûreté départementale d’Angers ont conduit à l’interpellation ce (mardi) matin d’un homme de 50 ans, identifié par les enquêteurs par plusieurs éléments concordants », a annoncé sur Twitter le procureur de la République d’Angers, Eric Bouillard. L’homme, qui a vraisemblablement agi seul, est « connu des autorités policières et judiciaires », précise le procureur.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le suspect « a fait l’objet d’une hospitalisation d’office en raison de troubles psychiatriques » et sera entendu sur les faits « dès la fin de sa prise en charge médicale », ajoute-t-il. Deux Christ dérobés dans l’église de Trélazé ont pu être récupérés et restitués aux autorités religieuses, selon Eric Bouillard.

Sujets liés