20 Minutes : Actualités et infos en direct
DRAME de la RUE DE TIVOLI« Ce soir, Marseille est en deuil… », l’ensemble des victimes retrouvées

Immeubles effondrés à Marseille : « Ce soir, Marseille est en deuil… », l’ensemble des victimes retrouvées

DRAME de la RUE DE TIVOLILes services d’enquêtes ont désormais retrouvé et procédé à l’identification des huit victimes de ce terrible drame, portant le bilan définitif à huit morts
Immeubles effondrés à Marseille : qui sont les huit victimes ?
Alexandre Vella

Alexandre Vella

L'essentiel

  • L’ensemble des huit victimes de l’effondrement des immeubles de la rue de Tivoli ont été retrouvées et identifiés ce mercredi soir.
  • Les opérations de déblaiement et la sécurisation des lieux vont se poursuivre jusqu’à jeudi soir, a précisé Benoît Payan.
  • S’il semble acquis que le gaz soit à l’origine du drame, l’enquête sur « le mécanisme ayant conduit à cette explosion », se poursuit, indique le parquet.

Aucun miracle ne s’est produit. Les décombres des immeubles de la rue de Tivoli ont livré tous leurs corps. Dans un communiqué de presse publié ce mercredi soir, le parquet de Marseille fait état « d’un bilan définitif de huit morts ». Les deux derniers corps ont donc été retrouvés et les huit victimes sont à présent identifiées. Pour les quatre personnes à qui il fallait rendre un nom, le parquet de Marseille a indiqué qu’il s’agissait d’Anna Sinapi et de Jacky Morand, âgés de 85 et 81 ans. Le jeune couple de 31 et 28 ans, Marion Blox et Mickaël Lequeux, résident du deuxième étage de l’immeuble a également été formellement identifié.

Dans la foulée de cette annonce, Benoît Payan, s’est exprimé : « Ce soir, Marseille est en deuil », a déclaré le maire de Marseille, visiblement usé et atteint par ces quatre derniers jours. L’élu a précisé que « le déblaiement et la sécurisation des lieux vont se poursuivre jusqu’à demain [jeudi] soir ». Les habitants délogés du périmètre élargi pourront donc commencer à regagner leurs domiciles s’ils ne présentent pas de fragilité structurelle.

Par ailleurs, l’enquête sur les origines de l’accident se poursuit. « Les éléments, tous convergents, recueillis à ce stade de l’enquête confortent l’hypothèse d’une explosion due au gaz ayant causé l’effondrement de l’immeuble », note toutefois la procureure de la République, qui précise qu’il reste à déterminer « le mécanisme ayant conduit à cette explosion ».


notre dossier sur les immeubles effondrés à marseille

Les installations de gaz ne semblaient pas souffrir de dysfonctionnements connus : « Les services de GRDF et le bataillon des marins-pompiers de Marseille indiquent ne pas avoir effectué d’intervention sur ce secteur dans les six mois précédant cet événement », détaille le parquet qui confirme « qu’à l’issue de son audition, le fils de l’une des victimes a déclaré déposer plainte pour homicide involontaire ».

L’exploitation en cours des compteurs de gaz trouvés dans les décombres devrait livrer les derniers secrets de cette sinistre catastrophe.

Sujets liés