Valence : Les habitants du quartier du Plan s’inquiètent de la hausse des violences

INSÉCURITÉ Les enfants du quartier « sont en train de grandir dans un climat de grande violence », s’inquiètent les habitants

20 Minutes avec agence
Les violences entre les bandes de deux quartiers opposés n'ont fait que croître ces derniers mois. (Photo d'illustration)
Les violences entre les bandes de deux quartiers opposés n'ont fait que croître ces derniers mois. (Photo d'illustration) — JacquesTiberi / Pixabay

Les résidents du quartier du Plan, à Valence (Drôme), tirent la sonnette d’alarme. Subissant depuis quelques mois une hausse des violences, ils ont publié dernièrement un communiqué destiné aux autorités locales, rapporte Le Dauphiné.

Le quartier voisin des Fontbarlettes était déjà touché par un problème de violences. Depuis mai 2022, les rivalités entre bandes des deux quartiers ont pris de l’ampleur. Résultat : le Plan « fait face à des trafics en tout genre : rixes, fusillades, courses-poursuites… »

Un courrier communiqué au maire et à la préfète

Les habitants s’inquiètent pour les plus jeunes, qui sont « en train de grandir dans un climat de grande violence ». « Nous avons peur que nos enfants se prennent une balle perdue, soient attaqués par un chien ou assistent à un deal de drogue », indique le communiqué, qui demande aux consommateurs de stupéfiants de « renoncer à leurs achats » dans le secteur.

Les habitants en appellent aux collectivités locales pour améliorer leur sécurité. Ils ont sollicité le maire (LR) de Valence ainsi que la préfète de la Drôme Élodie Degiovanni et espèrent obtenir prochainement une audience avec les deux élus.