Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
VIGILANCEComportments suspects près de lieux accueillant des enfants en Haute-Vienne

Haute-Vienne : Des comportements suspects repérés à proximité de lieux accueillant des enfants

VIGILANCE
L’heure n’est cependant pas à la paranoïa, a tempéré le directeur d’un centre de loisirs
La vigilance est recommandée aux parents et aux voisins des lieux d'accueil d'enfants. Photo d'illustration.
La vigilance est recommandée aux parents et aux voisins des lieux d'accueil d'enfants. Photo d'illustration. - LUNASUN / PIXABAY / newsgene-departement
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

De la prudence et une attention toute particulière sont recommandées aux parents résidant dans les communes de Peyrilhac, Chamboret et Nantiat (Haute-Vienne). Les familles ont en effet été informées ce mercredi que des individus avec un comportement suspect avaient été repérés à proximité d’établissements accueillant des enfants, indique France Bleu Limousin. Les gendarmes ont été prévenus.

Le directeur du centre de loisirs de Chamborêt a notamment précisé aux parents des enfants inscrits qu’une jeune animatrice avait été abordée par un homme lui ayant offert des bonbons et lui ayant demandé avec insistance de monter dans son camion. Il aurait aussi posé des questions sur l’existence d’une crèche à proximité. D’autres véhicules inspirant la méfiance ont par ailleurs été signalés dans le village.


Le 11 janvier 2023, des personnes au comportement étrange ont été aperçues sur la place de Chamborêt et aux abords de la...

Posted by Bien vivre à Nantiat on Thursday, January 12, 2023

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


La vigilance est demandée dans l’ensemble du secteur. La Mairie de Peyrilhac ou encore le collège de Nantiat ont communiqué en ce sens. L’établissement scolaire a d’ailleurs interdit la sortie des élèves à l’intercours et informé les riverains et le personnel. L’heure n’est cependant pas à la panique ni à la paranoïa, a tempéré le directeur du centre de loisirs.

Sujets liés