20 Minutes : Actualités et infos en direct
MIGRANTSLe bilan définitif du naufrage en Manche arrêté à 4 morts et 39 rescapés

Naufrage dans la Manche : Le bilan définitif arrêté à 4 morts et 39 rescapés

MIGRANTSDans la nuit de mardi à mercredi, une embarcation de migrants a sombré dans les eaux territoriales britanniques causant la mort de 4 personnes
Des migrants secourus en mer du Nord.
Des migrants secourus en mer du Nord. - Marine nationale / 20 Minutes
Mikaël Libert

Mikaël Libert

L'essentiel

  • Une embarcation de migrants a sombré au large des côtes britanniques dans la nuit de mardi à mercredi.
  • La localisation de la zone par un navire de pêche a permis l’intervention rapide des secours.
  • Malgré les moyens déployés, quatre migrants ont trouvé la mort sur la quarantaine d’occupants de l’embarcation.

Mercredi, la Manche a connu son accident au bilan le plus tragique depuis le naufrage, en novembre 2021, d’une embarcation qui a coûté la vie à 27 migrants. Selon les garde-côtes britanniques, ce sont quatre personnes qui ont péri après que leur embarcation de fortune a coulé, en pleine nuit, au large du Kent.

Le bilan humain de la tentative de traversée de la Manche, dans la nuit de mardi à mercredi, par des dizaines de migrants à bord de plusieurs « small boats », aurait pu être largement plus dramatique sans l’intervention de navires de pêche. Ces derniers, répondant d’abord aux messages émis par les autorités françaises, puis par les garde-côtes britanniques, ont permis de localiser précisément un canot pneumatique en détresse avec une quarantaine de migrants à bord.

Un bilan définitif arrêté à quatre morts

Dès que la zone de naufrage a été déterminée, dans les eaux britanniques, vers 3 heures (GMT), mercredi, d’importants moyens nautiques et aériens ont été dépêchés sur place par le Royaume-Uni et les autorités françaises. Selon les garde-côtes britanniques, « 39 personnes ont été repêchées » alors que leur embarcation avait coulé. Les sauveteurs ont aussi sorti de l’eau les corps de plusieurs migrants.



Les recherches se sont poursuivies jusqu’en fin de soirée, mercredi, « après plusieurs heures d’investigation d’une très large zone », précise la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord (Premar). Aucune autre victime ni survivant n’a été découvert. Le bilan définitif est ainsi arrêté à 4 morts. Selon la Premar, les chances de survie dans une eau ne dépassant pas les 10 degrés ne dépassent pas deux heures.

Dans une déclaration conjointe, le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, et son homologue britannique, Suella Braverman, ont déploré un « accident tragique » qui est « un rappel brutal de l’urgente nécessité de détruire le modèle économique des passeurs ».

Sujets liés