Nanterre : Des ados soupçonnés de braquages en série dans des magasins de téléphonie

ENQUETE Plusieurs mineurs ont été interpellés pour des braquages dans les Hauts-de-Seine et à Paris

20 Minutes avec agence
La police judiciaire est chargée des investigations. Illustration
La police judiciaire est chargée des investigations. Illustration — E. Frisullo

Deux adolescents originaires de Nanterre (Hauts-de-Seine) ont été interpellés le 29 novembre dernier pour une série de braquages commis ces derniers mois dans le département et à Paris. Ils sont soupçonnés d’avoir attaqué des magasins de téléphonie et l’un d’eux serait impliqué dans une vingtaine d’affaires, rapporte jeudi Le Parisien.

Mais le mode opératoire des deux jeunes gens serait similaire à celui utilisé mardi dernier pour l’attaque d’un commerce avenue Victor-Hugo à Paris (XVIe). Deux malfaiteurs ont ainsi menacé une vendeuse avec un revolver avant de repartir à bord d’un scooter volé, avec 72 iPhone et un butin estimé à 40.000 euros. L’un d’eux était vêtu d’un blouson de livraison Deliveroo.

Des enfants pour brûler les scooters

Selon le quotidien francilien, les enquêteurs soupçonnent un vaste réseau de jeunes braqueurs dans les Hauts-de-Seine. Quatre adolescents ont été arrêtés en octobre pour des tentatives de vol. Deux autres enfants de 13 ans avaient eux aussi été appréhendés pour recel de vol après le braquage raté d’une boutique SFR parisienne. Ils se trouvaient à proximité du scooter utilisé par les suspects, certainement pour le brûler.

Les polices judiciaires de Paris et des Hauts-de-Seine s’intéressent de près à ces très jeunes malfrats. Même si leur identification s’avère difficile. Pour le braquage commis mardi à Paris, aucun ADN n’a pu être récupéré par les enquêteurs, confie une source au Parisien.