Gard : Une tête de sanglier déposée sur un banc, une association s’insurge

ANIMAUX La mairie de Saint-Maurice-de-Cazevieille a déposé plainte

N.B.
— 
Un sanglier (illustration).
Un sanglier (illustration). — Michael Probst/AP/SIPA

Une tête de sanglier a été déposée sur un banc, à Saint-Maurice-de-Cazevieille, un village du Gard, dénonce One Voice, dans un communiqué. « Au-delà de la cruauté de cet acte, de l’absence totale de respect pour l’animal mis à mort et du choc que la vision d’une tête de sanglier abandonnée a généré auprès des passants, notamment des enfants, cet acte constitue une infraction pénale », déplore l’association de protection animale.

One Voice dit avoir écrit à la mairie, à l’Office français de la biodiversité et à la préfecture. « Rien que pour l’abandon de cette partie de corps d’animal sur la voie publique, on peut encourir jusqu’à deux ans d’emprisonnement et une amende de 75.000 euros, pointe l’association. Si en plus la réglementation sur la chasse n’a pas été respectée… »

La mairie a déposé plainte à la gendarmerie. « Ce qui s’est passé n’est pas normal, a confié David Guiraud, le maire de Saint-Maurice-de-Cazevieille à Midi Libre. Je ne cautionne pas du tout. Je suis sûr à 99,99 % qu’il ne s’agit pas d’un acte d’un chasseur du village. D’ailleurs, cela fait une quinzaine de jours que le sanglier n’a pas été chassé ici. »