Loiret : Visé par des accusations d’agression sexuelle, un chirurgien de nouveau autorisé à exercer

PLAINTE Le spécialiste a toujours l’interdiction d’entrer en contact avec les quatre plaignantes

20 Minutes avec agences
Un chirurgien du Loiret, visé par des accusations d'agression sexuelle, est de nouveau autorisé à exercer. Illustration.
Un chirurgien du Loiret, visé par des accusations d'agression sexuelle, est de nouveau autorisé à exercer. Illustration. — Pixabay / Engin_Akyurt

Visé par des accusations d’agression sexuelle, un chirurgien exerçant dans une clinique de Gien (Loiret) avait été suspendu de ses fonctions en octobre dernier. Il avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Mais cette dernière mesure a été annulée par la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Orléans, jeudi dernier. Le spécialiste est donc de nouveau autorisé à travailler « sans aucune restriction », a annoncé son avocat cité par La République du Centre.

L’avocat du chirurgien a saisi la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Orléans début novembre. Il a alors demandé l’annulation de « sa mise en examen mais également de son contrôle judiciaire ». Les magistrats lui ont donné gain de cause en annulant les mesures du contrôle judiciaire interdisant au médecin d’exercer son métier mais aussi « d’autres obligations, de soin notamment ».

Le chirurgien a toujours l’interdiction d’entrer en contact avec les quatre plaignantes. L’une d’entre elles avait dénoncé des faits s’étant produits lors d’une visite post-chirurgicale. Selon son témoignage, le médecin avait collé son visage contre le sien, touché ses hanches et ses fesses avant de caresser son dos.