Gard : Un « danger public » à fond, sans permis et sous l’emprise de stupéfiants sur l’autoroute

SECURITE ROUTIERE Le jeune homme a été arrêté le 1er décembre par les gendarmes

N.B.
L'autoroute A9 à Montpellier (illustration)
L'autoroute A9 à Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Le 1er décembre, sur l’autoroute A9, les gendarmes du Gard ont stoppé la course folle d’un « sacré client », dénoncent-ils sur leur page Facebook. Ce jeune conducteur, « tout juste âgé de 19 ans », a été intercepté par l’Alpine, le puissant bolide du peloton de l’autoroute, au niveau de Lédenon (Gard), à 175 km/h, au lieu de 110 km/h.

Le jeune homme n’avait pas le permis de conduire. Et pour ne rien arranger à son cas, « ce danger public », grondent les militaires du Gard, a été testé positif aux stupéfiants.

« On se demande d’ailleurs comment il a pu avoir accès au volant d’une voiture, louée par la mère de sa petite copine », déplorent les gendarmes du Gard. La voiture a terminé à la fourrière. Le jeune homme, lui, a achevé son trajet à pied. Quant à la caution pour la location de la voiture qu’il conduisait, elle risque bien de s’envoler.