Loiret : Flashé à 248 km/h sur l’autoroute A10, il roulait avec un gyrophare

UN PEU VITE Lors de son audition, l’automobiliste a expliqué qu’il utilisait ce gyrophare « car il avait peur des camions »

20 Minutes avec agence
Le conducteur, contrôlé à 248 km/h sur l'autoroute A10, avait installé un gyrophare sur son véhicule (Illustration).
Le conducteur, contrôlé à 248 km/h sur l'autoroute A10, avait installé un gyrophare sur son véhicule (Illustration). — Pixabay / geralt

Un automobiliste a été intercepté par les gendarmes du peloton autoroutier chargés de la surveillance de l'A10, dans la nuit de mardi à mercredi. Le conducteur était « visiblement pressé » puisqu’il circulait à 248 km/h au lieu des 130 autorisés, raconte la gendarmerie du Loiret, sur Facebook. Il roulait à bord d’une Mini modèle sport, précise La République du Centre.




Outre cet important excès de vitesse, les militaires ont constaté sur le véhicule la présence de « feux de pénétration bleus », à savoir un gyrophare. Un équipement exclusivement réservé aux véhicules d’intervention des forces de l’ordre ou des secours. Lors de son audition, l’automobiliste a expliqué qu’il utilisait ce gyrophare « car il avait peur des camions », écrivent les gendarmes sur Facebook.

Son permis de conduire lui a été retiré sur-le-champ. Sa voiture et le gyrophare ont été saisis par les militaires. Le conducteur a également écopé d’une amende de 750 euros pour avoir utilisé le matériel interdit et de 1.500 euros pour son excès de vitesse. Il sera convoqué prochainement devant le tribunal.