Vendée : Expertise judiciaire après le suicide d’un patient dans un hôpital psychiatrique

ENQUETE Le jeune homme de 20 ans a été retrouvé « pendu à la poignée de la porte de la salle de bains », à l’hôpital Georges-Mazurelle de La Roche-sur-Yon

20 Minutes avec agence
Chambre d'un hôpital psychiatrique. (illustration)
Chambre d'un hôpital psychiatrique. (illustration) — FLAMAND THIERRY/SIPA

L’hôpital psychiatrique Georges-Mazurelle de La Roche-sur-Yon (Vendée) a-t-il une part de responsabilité dans le suicide d’un jeune patient de 20 ans ? C’est pour le savoir que le tribunal administratif de Nantes a ordonné une expertise judiciaire, rapporte Le Journal du Pays Yonnais.

Retrouvé pendu à une poignée de porte

Le défunt, « hospitalisé à sa demande » le 29 février 2020 selon les propos de la famille relayés par l’hebdomadaire, avait été retrouvé deux jours plus tard « pendu à la poignée de la porte de la salle de bains ». Il souffrait d’un « syndrome anxio-dépressif » et avait des « idées suicidaires ».

Ce sont ses proches qui ont demandé une expertise en avril 2022 pour mieux comprendre ce qui est arrivé. Une demande acceptée par le juge des référés. Un expert a donc été nommé et devra rendre ses conclusions d’ici le 31 mars 2023. Il devra notamment « réunir tous les éléments devant permettre de déterminer si des erreurs, manquements ou négligences ont été commis » par l’établissement hospitalier.