Sète : Au port, les douaniers saisissent 30 tonnes de pièces détachées à destination du Sénégal

POLLUTION Ces déchets illégaux seront prochainement détruits

N.B.
— 
Les pièces détachées, saisies par les douaniers, seront détruites.
Les pièces détachées, saisies par les douaniers, seront détruites. — Douanes françaises

Les douaniers de Sète (Hérault) ont empêché l’export vers le Sénégal depuis le port, le 18 novembre dernier, de 30 tonnes de pièces détachées de tracteurs, ont indiqué mardi les services des douanes françaises. Lors du contrôle de la marchandise, les agents ont notamment constaté que le certificat de dépollution n’avait pas été effectué.

La vente de ces véhicules n’avait pas, par ailleurs, pour finalité de les remettre en état. Il s’agissait donc bien, précisent les douanes, d’un chargement de déchets illégaux.

Une infraction pour « tentative d’exportation en contrebande de déchets » a été signifiée à l’encontre de la société exportatrice. Les marchandises seront détruites aux frais de l’exportateur, qui s’est, par ailleurs, vu infliger une forte amende, qui n’a pas été précisé. En 2021, les douaniers français ont réalisé 348 constatations et intercepté 4.612 tonnes de déchets tentant de passer illégalement les frontières, dans un sens ou dans l’autre.