Béziers : Des sœurs jumelles soupçonnées d’être à la tête d’un vaste trafic d’héroïne et de cocaïne

DROGUE Elles seront jugées le 16 décembre prochain

N.B.
Une voiture de la gendarmerie.
Une voiture de la gendarmerie. — P. Siccoli/Sipa

Des sœurs jumelles, âgées de 40 ans, sont soupçonnées d’être à la tête d’un vaste trafic de cocaïne et d’héroïne, à Béziers (Hérault), indique le parquet. Les investigations, diligentées depuis le début de l’année par la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Béziers, ont permis de mettre en évidence 43 voyages depuis l’Espagne, « avec leurs véhicules personnels », depuis le mois de janvier dernier.

Les quadragénaires ont été interpellées le 20 novembre, ainsi que le compagnon de l’une d’elles, « au retour d’un nouveau voyage en Espagne, permettant la saisie de 554 grammes d’héroïne, 44 grammes de cocaïne et 110 grammes de résine de cannabis », ainsi que du matériel. Les enquêteurs ont également découvert 12.000 euros, enterrés dans le jardin de leur mère, désignés par les deux sœurs jumelles.

Sur la base des déclarations des mis en cause, ainsi que d’une vingtaine de clients sur une trentaine identifiés, les gendarmes de Béziers estiment qu’un peu de plus de 30 kg d’héroïne auraient été importés et revendus depuis trois ans. Les trois gardés à vue, placés en détention provisoire, seront jugés le 16 décembre prochain.