Lunel : Forte inquiétude dans un lycée après un message promettant un « bain de sang »

MENACES Le compte d’un lycéen, depuis lequel les messages de haine ont été envoyés, a été piraté, des plaintes ont été déposées

Jérôme Diesnis
Les gendarmes spécialisés en cybercriminalité ont rapidement découvert que le compte du lycée avait été piraté (illustration).
Les gendarmes spécialisés en cybercriminalité ont rapidement découvert que le compte du lycée avait été piraté (illustration). — Frédéric Brenon

Forte émotion au lycée Louis-Feuillade de Lunel. Lundi, l’établissement héraultais a reçu des menaces d’un élève, via la messagerie de l’environnement numérique de travail (ENT), menaçant de commettre un « bain de sang ». « Bonjour, le 16 novembre rendez-vous à la cantine, Bain de sang au lycée. Je vous déteste tous. Allez tous vous faire foutre vie de merde lycée de merde je vais vous tuer. » Les menaces ont ensuite été envoyées à des élèves de l’établissement, qui les ont immédiatement transmises via les réseaux sociaux à d’autres élèves.

Saisis lundi soir par l’établissement, les gendarmes spécialisés dans la cybercriminalité ont rapidement établi que le compte de l’élève, à l’origine de ces messages, avait été piraté. La famille de l’élève victime du hacker a porté plainte, tout comme l’établissement.



La proviseure du lycée a écrit aux parents, personnels du lycée et enseignants. « Tous les acteurs sont mobilisés et restent attentifs à la situation », explique-t-elle. Les gendarmes ont notamment patrouillé autour de l’établissement mercredi afin de rassurer élèves et enseignants.