Doubs : Elle accouche en pleine perquisition et évite la garde à vue… pour l’instant

histoire rose Alors qu’ils commençaient à perquisitionner le domicile d’une femme enceinte, l’accouchement s’est déclenché alors qu’ils comptaient la placer en garde à vue

G.V.
— 
Une femme enceinte (illustration).
Une femme enceinte (illustration). — Free-Photos / Pixabay

Un jour heureux pas comme les autres à Besançon (Doubs). Alors que trois policiers commençaient une perquisition au domicile d’une femme qu’il comptait placer en garde à vue dans une « petite » affaire de vol par opportunité, cette dernière, enceinte de neuf mois a commencé son travail d’accouchement, rapporte l’Est Républicain.

Fort heureusement, l’un des enquêteurs, également pompier volontaire, précisent nos confrères, a pu constater qu’il ne fallait pas traîner… Son conjoint, n’étant pas présent, la perquisition s’est vite transformée en situation d’urgence, les policiers préparant les affaires de la future maman. Direction, non pas le commissariat, où la garde à vue attendra, mais la maternité.