Meurtre de Lola : Ce que l’on sait après la découverte du corps d’une collégienne dans une malle

ENQUETE Six personnes ont été placées en garde à vue par les policiers de la brigade criminelle qui enquêtent sur le meurtre d’une jeune fille de 12 ans

Thibaut Chevillard
— 
Une enquête a été confiée à la Brigade criminelle.
Une enquête a été confiée à la Brigade criminelle. — SICCOLI PATRICK/SIPA
  • Le corps d’une adolescente de 12 ans a été découvert, vendredi soir, dans une malle retrouvée rue de Hautpoul, dans le 19e arrondissement.
  • Les parents de la victime avaient signalé sa disparition dans l’après-midi, s’étonnant qu’elle ne soit pas rentrée du collège.
  • Six personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cette affaire macabre. Parmi elles, une femme vue qui fait office de principale suspecte.

Pourquoi Lola a-t-elle été tuée ? Et par qui ? 36 heures après la découverte du corps d’une jeune fille de 12 ans dans une malle en plastique, les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris poursuivent leurs investigations pour élucider ce meurtre qui a suscité l’effroi dans la capitale. Six personnes ont été placées en garde à vue dans leurs locaux, rue du Bastion. Parmi elles, une femme qui fait office de principale suspecte. 20 Minutes fait le point sur l’enquête.

La disparition

La mère de Lola s’est présentée vers 17h au commissariat du 19e arrondissement pour signaler sa disparition. Sa fille, qui portait un jean blanc, un pull blanc à capuche, et un sac à dos gris, s’est volatilisée en rentrant du collège. Le père de l’adolescente, qui est gardien d’immeuble rue Manin, a regardé les images de la caméra de surveillance installée dans le hall. On aperçoit Lola, suivie d’une jeune femme qu’il ne connaît pas. Pourtant, elle n’est pas rentrée chez eux.

Les forces de l’ordre déploient alors d’importants moyens pour la retrouver. Très vite, après la découverte d’indices troublants dans le parking souterrain de l’immeuble, les policiers redoutent que la collégienne ait été enlevée. La Brigade de protection des mineurs de la PJ est saisie.

La découverte du corps

A 23h20, un SDF de 42 ans, indique à des policiers en patrouille qu’il vient de trouver le corps d’une petite fille. Les policiers se rendent rue d’Hautpoul, à 200 mètres du domicile de l’adolescente. Dans la cour intérieure d’un immeuble, ils découvrent deux valises et une boîte de rangement en plastique opaque, recouverte d’un morceau de tissu qui en dissimule le contenu. A l’intérieur, se trouve le corps sans vie de la fillette. La victime, qui a été ligotée, présente des plaies au niveau de la gorge. Mystère supplémentaire, les chiffres « 0 » et « 1 » sont retrouvés sur elle.

Comment a-t-elle été tuée ?

Le parquet de Paris ouvre dans la nuit une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans, confiée cette fois à la brigade criminelle de la police judiciaire. L’autopsie pratiquée samedi a permis de déterminer que la jeune fille était morte asphyxiée, nous indique une source proche de l’enquête.




Qui sont les suspects ?

Durant les recherches, un témoin souffle aux policiers qu’une jeune femme lui a demandé de l’aide pour déplacer une grosse malle. Son signalement correspond justement à celle où Lola se trouvait. En exploitant les images de vidéosurveillance, les enquêteurs de la Crim' ont retrouvé la suspecte et l’ont interpellée, ce samedi matin, à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

« Elle avait l’air un peu folle », « instable », raconte à BFM TV un riverain qui l’a croisée.  « Elle se trimballait avec la malle, elle l’a même laissée devant le café, elle est partie en face à la boulangerie acheter un croissant, revenir comme si de rien n’était », se souvient ce témoin.

Cinq autres personnes, dont le SDF qui a découvert le corps, ont été placées en garde à vue. Leur rôle dans les faits restait encore à déterminer.