Ardennes : Soupçonné d’avoir repeint un radar, il avait gardé la bombe de peinture chez lui

OUPS La fenêtre du radar avait été recouverte de peinture blanche

20 Minutes avec agence
Un radar automatique (illustration).
Un radar automatique (illustration). — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Il est soupçonné d’avoir recouvert de peinture un radar automatique de chantier installé sur la départementale 987, à Charbogne (Ardennes). Un homme âgé de 34 ans a été interpellé et comparaîtra prochainement devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières ; rapporte L’Ardennais.

Une bombe de peinture retrouvée chez lui

Les faits remontent au 28 septembre dernier. L’enquête des gendarmes, et notamment les constatations réalisées sur place, avait permis de remonter jusqu’au suspect, qui habite à proximité du radar. Lors de la perquisition à son domicile, les militaires ont d’ailleurs retrouvé une bombe aérosol de peinture blanche qui pourrait être celle utilisée pour dégrader l’appareil.

Le trentenaire aurait reconnu les faits au cours de sa garde à vue. Il encourt jusqu’à 15.000 euros d’amende et une peine d’intérêt général (TIG), indique le journal local.