Toulouse : Six femmes proches des Merah interpellées par la police

TERRORISME Les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste les suspectent d’avoir séjourné en Syrie avec leurs enfants en 2013 et 2014

Thibaut Chevillard
— 
Les suspectes ont été placées en garde à vue par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) (illustration)
Les suspectes ont été placées en garde à vue par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) (illustration) — AFP

Six femmes, proches de la famille Merah, ont été interpellées ce mardi par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire. Selon des informations d’Europe 1, confirmées à 20 Minutes par une source proche du dossier, les enquêteurs les suspectent d’avoir voyagé à plusieurs reprises en Syrie, en 2013 et 2014.

Ces personnes gravitent dans « l’entourage » du terroriste, qui avait tué sept personnes, dont trois enfants, en mars 2012, et de son frère, Abdelkader Merah, condamné en avril 2020 à trente ans de réclusion pour complicité de ses crimes. Elles ont été arrêtées à leur domicile, lors d’un vaste coup de filet à Toulouse et Albi. L’une d’entre elles s’est présentée au commissariat dans la matinée.

Séjours en Syrie

L’enquête du Parquet national antiterroriste est ouverte depuis 2014 pour association de malfaiteurs terroriste délictuelle et soustractions des parents à leurs obligations légales. La justice soupçonne ces femmes, âgées de 31 à 43 ans, d’être parties avec leurs enfants en Syrie. Plusieurs d’entre elles avaient déjà été entendues par les enquêteurs, avant d’être relâchées après avoir contesté les faits. Mais de nouveaux éléments laissent penser le contraire aux enquêteurs qui les ont placées en garde à vue.

Selon d’autres sources proches du dossier, contactées par l’AFP, certaines sont soupçonnées d’avoir contribué au départ en 2014 en Syrie de la sœur de Mohamed Merah, Souad, qui serait ensuite allée en Algérie. Leurs auditions peuvent durer jusqu’à 96 heures.