Rennes : Sept mises en examen pour tentative de meurtre après des tirs contre des policiers

DÉLINQUANCE Trois agents qui circulaient à vélo avaient été visés par une rafale de tirs à l’arme automatique le 24 juin dans le quartier de Maurepas

Jérôme Gicquel
Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes.
Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Sept hommes, âgés de 16 à 37 ans, ont été mis en examen pour tentative de meurtre après des tirs qui avaient visé des policiers le 24 juin dans le quartier de Maurepas à Rennes.
  • Six d’entre eux ont été placés en détention provisoire et un autre sous contrôle judiciaire.
  • Une femme de 22 ans, interpellée comme les sept individus lors d’un vaste coup de filet mené mardi, a également été mise en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Sept individus âgés de 16 à 37 ans ont été mis en examen vendredi à Rennes pour tentative de meurtre en bande organisée, tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique, associations de malfaiteurs et trafic de stupéfiants. Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’enquête sur des tirs qui avaient visé des policiers le 24 juin dans le quartier de Maurepas. Alors qu’ils patrouillaient à vélo à proximité d’un point de deal où des coups de feu venaient d’éclater, trois policiers avaient été visés par une rafale de tirs à l’arme automatique en plein après-midi. Par miracle, aucun d’entre eux n’a été blessé, les trois agents ayant eu le réflexe de se jeter au sol pour se protéger.

Les sept hommes avaient été interpellés mardi lors d’un vaste coup de filet mené par la police judiciaire, avec l’appui de la brigade de recherche et d’intervention, à Rennes, Nantes, Saint-Avé (Morbihan) et à Aubenas en Ardèche. « Ils ont tous des antécédents judiciaires et ont été placés en détention provisoire, à l’exception d’un placé sous contrôle judiciaire », a indiqué Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Une flambée de violence en juin dans le quartier

Une femme de 22 ans qui avait également été interpellée mardi a quant à elle été mise en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. « Sans antécédent, elle a été placée sous contrôle judiciaire », a précisé le procureur.

Cet épisode faisait suite à plusieurs scènes d’une extrême violence qui avaient secoué le quartier de Maurepas en juin. Le 13 juin, un homme de 28 ans avait ainsi perdu la vie après avoir été poignardé en plein cœur. Quelques jours plus tôt, un individu avait déjà reçu des coups de couteau dans le quartier et un appartement avait été criblé de balles.