Tarn : Le « faux » malade du cancer tentait de se faire délivrer des médicaments prescrits par une médecin imaginaire

ARNAQUE Un pharmacien d’Albi s’est rendu compte du subterfuge et a alerté les policiers

B.C.
— 
Une ordonnance et un stethoscope. (Illustration)
Une ordonnance et un stethoscope. (Illustration) — Nicolas MESSYASZ

Le pharmacien vigilant n’a pas été dupe. Le 28 septembre dernier, un homme s’est présenté au comptoir de son officine, à Albi, dans le Tarn, avec une ordonnance prescrivant un traitement pour le traitement du cancer. Un médicament onéreux, intégralement remboursé par l’Assurance maladie et qu’il est nécessaire de commander. Le pharmacien demande donc au « patient » de repasser le lendemain pour le récupérer.

Et, une fois l’homme parti, décide de regarder de plus près cette ordonnance qui a tout d’un faux document, y compris le médecin prescripteur qui n’existe pas. L’apothicaire se rend au commissariat pour déposer plainte.

Quatre autres ordonnances

Et le lendemain, lorsque l’homme de 35 ans, déjà connu pour escroquerie, se présente à la pharmacie, les policiers sont présents pour l’interpeller. Une perquisition est alors menée à son domicile. Les forces de l’ordre y découvrent quatre autres ordonnances, toutes « signées du même médecin imaginaire », indique la police du Tarn sur sa page Facebook.

Lors de sa garde à vue, le faux malade a indiqué aux enquêteurs qu’il avait été contacté « via une messagerie » par une personne lui précisant qu’il pouvait se faire de l’argent rapidement grâce à cette arnaque. Il devra s’en expliquer en janvier 2023 devant la justice tarnaise.