Manche : Un homme intercepté à près de 200 km/h avec son fils de 2 ans à l’arrière

Excès L’automobiliste âgé de 26 ans s’est rebellé face aux gendarmes et a dû être placé en garde à vue

C.A.
— 
Les gendarmes de la Manche sont intervenus avec leur Alpine pour rattraper un automobiliste qui conduisait à près de 200 km/h avec son fils à l'arrière de la voiture.
Les gendarmes de la Manche sont intervenus avec leur Alpine pour rattraper un automobiliste qui conduisait à près de 200 km/h avec son fils à l'arrière de la voiture. — SYSPEO/SIPA

La Mazda filait à vive allure vendredi soir. Alors que le trafic était dense sur l’A84 entre Caen et Rennes (Ille-et-Vilaine), les gendarmes de la Manche ont dû pousser leur nouvelle Alpine pour rattraper l’automobiliste qui conduisait (beaucoup trop vite). Sur cette portion limitée à 110 km/h, cet homme âgé de 26 ans a été contrôlé à 196 km/h par le peloton autoroutier de la Manche.

Les forces de l’ordre ont réussi à l’intercepter « au terme de quelques kilomètres quand même » rapportent les gendarmes sur leur page Facebook. Ces derniers ont même eu la surprise de voir que le conducteur de la Mazda circulait avec son fils âgé de 2 ans et demi à l’arrière de la voiture.


Les gendarmes n’ont pas le choix. Ils doivent immobiliser le véhicule sur-le-champ et suspendre le permis du jeune papa. Une décision qui n’est pas du goût du conducteur qui « se rebiffe » et oblige les gendarmes à le placer en garde à vue. La mère a été appelée pour venir récupérer l’enfant.