Un sous-officier se suicide dans les locaux de la gendarmerie d’Amiens

DRAME L’adjudant d'une quarantaine d'années s’est donné la mort avec son arme de service

20 Minutes avec AFP
— 
Une enseigne de gendarmerie. (illustration)
Une enseigne de gendarmerie. (illustration) — SYSPEO/SIPA

Il n’a laissé aucun texte pour expliquer son geste. Un gendarme sous-officier s’est suicidé mercredi dans les locaux de la gendarmerie d’Amiens (Somme), a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture et d’une source proche de l’enquête, confirmant une information de France Bleu.

Selon cette source proche de l’enquête, l’homme, un adjudant âgé d’une quarantaine d’années, s’est suicidé dans la matinée, avec son arme de service. Il travaillait au sein de la section de recherches d’Amiens, a précisé la préfecture de la Somme.

Le parquet d’Amiens a pour sa part confirmé le décès à l’AFP, indiquant qu’une « enquête en recherche des causes de la mort » était en cours. Elle a été confiée à la section de recherches de Lille.