Rennes : Des affrontements éclatent lors d’une manifestation sauvage de l’ultragauche

VIOLENCES Quatre individus ont été interpellés et trois policiers blessés jeudi soir

J.G.
— 
Des policiers interviennent dans le centre-ville de Rennes.
Des policiers interviennent dans le centre-ville de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

La mobilisation interprofessionnelle s’était déroulée dans le calme jeudi midi. Mais dans la soirée, les esprits se sont échauffés dans le centre-ville de Rennes. Vers 23 heures, des affrontements ont éclaté place Sainte-Anne lors d’un rassemblement sauvage de l’ultragauche.



Des individus, souvent cagoulés et munis de parapluies, ont d’abord allumé un feu, alimenté par des poubelles, des chaises et divers objets. La police est alors intervenue, tentant de disperser la foule avec du gaz lacrymogène. Les manifestants ont répliqué en tirant des mortiers sur les forces de l’ordre.

Un feu allumé place de la mairie

La manifestation sauvage s’est ensuite poursuivie dans le centre-ville puis sur la place de la mairie où un nouveau feu a été allumé. Plusieurs chantiers ont également été vandalisés. Lors de ces affrontements, quatre personnes âgées de 15 à 20 ans ont été interpellées et placées en garde à vue pour des faits de violences avec arme sur personnes dépositaires de l’autorité publique et participation à un attroupement armé. Trois policiers ont également été légèrement blessés.

Nathalie Appéré, maire de Rennes, a condamné ce vendredi matin « les violences insupportables et les dégradations commises par un groupe de casseurs cette nuit dans le centre-ville de Rennes ».