Côtes-d’Armor : Après une altercation, un professeur agrippe et frappe un élève

VIOLENCES L’incident s’est déroulé le 8 septembre lors d’un cours au centre de formations d’apprentis de Ploufragan

Jérôme Gicquel
— 
L'incident s'est produit le 8 septembre au centre de formation d'apprentis de Ploufragan.
L'incident s'est produit le 8 septembre au centre de formation d'apprentis de Ploufragan. — Capture d'écran Google Street View
  • Un professeur a frappé un élève lors d’un cours le 8 septembre au centre de formation d’apprentis de Ploufragan (Côtes-d’Armor).
  • La direction assure que l’incident n’a pas été pris à la légère et que des sanctions seront prises à l’encontre du professeur.
  • Ce dernier se trouve depuis en arrêt maladie tandis que l’élève a été exclu de l’établissement et dirigé vers un autre CFA.

Le centre de formations d’apprentis de Ploufragan, près de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), a été le théâtre d’un violent incident impliquant un élève et son professeur le 8 septembre. La scène, filmée avec un téléphone portable, s’est déroulée lors d’un cours de formation Sauveteur secouriste du travail (SST). A la fin du cours, un apprenti de 15 ans, qui avait été envoyé en étude surveillée un peu plus tôt en raison de son comportement, a voulu s’expliquer avec son professeur. Mais la situation s’est vite envenimée et une altercation a éclaté dans la salle de cours.

Après avoir agrippé l’élève, le professeur l’a ensuite violemment frappé. « Trois coups de boule », selon certains témoignages. Sur la vidéo, que 20 Minutes a pu consulter, on voit en effet le professeur s’en prendre physiquement à l’élève. Mais la scène est assez floue, et il impossible de préciser la nature et le nombre de coups portés par le professeur.

Le professeur en arrêt maladie

Interrogé par 20 Minutes, Pascal Cadieu, directeur du CFA de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Bretagne, confirme cet incident « condamnable » qui exige « une sanction disciplinaire forte ». Il assure qu’un rapport d’incident a été rédigé dans la foulée et que la médecine du travail a été saisie. Le professeur se trouve depuis en arrêt maladie. A son retour, il sera convoqué devant le conseil de discipline de l’établissement qui décidera d’éventuelles sanctions.

L’élève a quant à lui été exclu de l’établissement et redirigé vers un autre CFA dans le Morbihan. Il n’a pas porté plainte suite à ces violences. La direction de CFA envisage quant à elle de le faire après la diffusion de lettres anonymes laissant entendre qu’elle aurait tenté d’étouffer l’incident.