Toulouse : Il montre ses fesses aux policiers… et son pantalon l’empêche de s’enfuir

ARROSEUR ARROSE Lundi, près de Toulouse, un jeune de 20 ans a été interpellé en fâcheuse posture

H.M.
— 
Une patrouille de police dans un quartier. Illustration
Une patrouille de police dans un quartier. Illustration — G. Varela

Effet de groupe ? Emballement ? L’enthousiasme mis lundi par un jeune de 20 ans pour dire tout le mal qu’il pensait de l’action de la police l’a perdu. La scène s’est produite en pleine après-midi à Colomiers, dans la banlieue de Toulouse. Les fonctionnaires, intrigués par une « cigarette artisanale » et une forte odeur de cannabis, ont décidé de verbaliser un jeune homme, attroupé avec sept de ses camarades.

Les autres ont râlé, de sorte qu’un policier a sorti sa bombe lacrymogène pour calmer les récriminations. Mais alors que sept jeunes s’égaillaient en courant, l’un a décidé de rester. Et de narguer les policiers en baissant son pantalon pour leur montrer son postérieur. « Et avec son pantalon aux chevilles, il n’a pas été difficile à rattraper », commente sobrement une source policière.

Le jeune homme s’est confondu en excuses mais il a tout de même rendez-vous bientôt devant un magistrat, pour un bon sermon.