Pas-de-Calais : Toujours aucune trace du maire disparu en allant aux champignons

DISPARITION Bernard Chaussoy, ancien maire de Rinxent, n’a plus donné de nouvelle depuis vendredi alors qu’il était parti à la cueillette aux champignons dans une forêt

Mikaël Libert
— 
Bernard Chaussoy, ancien maire de Rinxent, a disparu en forêt depuis le 23 septembre.
Bernard Chaussoy, ancien maire de Rinxent, a disparu en forêt depuis le 23 septembre. — Gendarmerie nationale

Le mystère s’épaissit autour de la disparition de Bernard Chaussoy, ancien maire de la commune de Rinxent, dans le Pas-de-Calais. Âgé de 81 ans, il n’a plus de donné de nouvelle depuis vendredi soir, alors qu’il était allé cueillir des champignons en compagnie de son épouse dans la forêt domaniale de Desvres, près de Boulogne-sur-Mer.

D’importantes recherches ont été menées dès samedi par la gendarmerie, notamment à l’aide de moyens terrestres et aériens, ainsi qu’avec le soutien d’équipes cynophiles des pompiers. Des volontaires ont par ailleurs participé à des battues en forêt de Desvres. Le tout en vain. Bernard Chaussoy, 81 ans, demeure introuvable.

Un appel à témoins des gendarmes

La disparition de l’ancien élu est considérée comme inquiétante par les gendarmes du Pas-de-Calais qui ont lancé un appel à témoins auprès de tous les adeptes de la cueillette de champignons qui auraient pu se trouver sur le secteur. Bernard Chaussoy mesure 1,70 m, corpulence normale, il porte les cheveux grisonnants et un bouc blanc. Le jour de sa disparition, il était vêtu d’une « blouse de couleur ocre, d’un pantalon jean bleu, de chaussures de marche » selon la description fournie par les gendarmes.

Selon le maire de Desvres, Marc Demolliens, les gendarmes « ne négligent aucune piste » au sujet de cette disparition. Pour autant, les recherches n’ont pas repris dans la forêt ce lundi. « Le terrain est particulièrement difficile aujourd’hui en raison des grosses chutes de pluie qui ont lieu depuis ce matin », explique l’élu. Contactée par 20 Minutes, la gendarmerie confirme « la suspension des recherches » sur ordre du parquet de Boulogne-sur-Mer, lequel à ouvert une enquête préliminaire. Après avoir reçu l’accord de la famille, ce lundi, les gendarmes ont diffusé un appel à témoins nominatif qui n’a pas encore donné de piste sérieuse.