Toulouse : Nouveau refus d’obtempérer, les suspects étaient armés

SERIE Deux suspects, dont une femme, ont été interpellés à Toulouse après un refus d’obtempérer dans la nuit de mercredi à jeudi. Ils avaient avec eux un fusil à canon scié approvisionné

H.M.
— 
Un policier de la Bac. Illustration.
Un policier de la Bac. Illustration. — SYSPEO

Ils ne fuyaient pas un simple contrôle de vitesse. Un spectaculaire refus d’obtempérer s’est soldé par un accident et l’interpellation de deux suspects en possession d’une arme dans la nuit de mercredi à jeudi à Toulouse. De source policière, la voiture – une Peugeot avec trois personnes à bord – a été repérée par un équipage de la brigade anticriminalité (Bac) vers 5 heures du matin, alors qu’elle circulait à vive allure sur le périphérique extérieur. Le conducteur s’est soustrait au contrôle, accélérant et atteignant des pointes à 150 km/h pour échapper aux fonctionnaires. Mais, alors qu’il tentait de sortir de la rocade, il a perdu le contrôle et foncé dans des plots en bétons. Les suspects ont tenté de prendre la fuite à pied mais le conducteur a été rattrapé. Tout comme un de ses passagers, une femme de 32 ans, qui tentait de se cacher dans des fourrés.

Arme d’épaule et sac de munitions

Surtout, les policiers ont retrouvé près du véhicule « une arme d’épaule à canon scié, approvisionnée d’une cartouche ». La passagère transportait pour sa part des munitions dans son sac.

Elle est toujours en garde à vue ce jeudi, tout comme le conducteur, un homme de 32 ans, originaire d’Europe de l’est et déjà bien connu des services. Il prétend pour l’heure avoir fui parce qu’il avait bu. Selon l’éthylotest, il avait 0,5 g d’alcool dans le sang.