Dordogne : La chasse aux pyromanes s’organise après la multiplication des incendies volontaires

ENQUÊTE Une cellule dédiée comprenant 6 enquêteurs et 40 à 60 gendarmes surveille le secteur de la Double

20 Minutes avec agence
— 
Le département a recensé 50 départs de feu depuis début août. (Illustration)
Le département a recensé 50 départs de feu depuis début août. (Illustration) — Pixabay / dazu59

Un ancien pompier volontaire de 45 ans a été condamné ce mardi à Périgueux (Dordogne) à deux ans de prison avec sursis pour avoir volontairement allumé un feu dans un champ de maïs dans la Double ; rapporte Sud-Ouest. Malgré le jugement de cet homme, alcoolisé au moment des faits, le département poursuit sa chasse aux pyromanes après des incendies à répétition.

Une cellule spéciale pour repérer les pyromanes

Depuis début août, la Dordogne a subi « 50 départs de feu » selon la préfecture. Alors que le quadragénaire était en garde à vue ce dimanche, un feu a de nouveau brûlé 5.000 m² dans la Double, près de La Roche-Chalais. Les enquêteurs de la gendarmerie traquent actuellement « un ou plusieurs pyromanes » dans ce secteur densément boisé.

Les investigations sont menées par une cellule dédiée avec six enquêteurs assistés de 40 à 60 gendarmes en fonction des jours. En Charente voisine, 350 hectares ont brûlé mi-septembre après 16 départs de feu dans cinq communes voisines au sud d’Angoulême. La piste criminelle « ne fait que peu de doutes » selon le parquet, qui écarte la possibilité d’un lien avec la Double toute proche.

Des pyromanes sur tout le territoire

En août, la préfecture de Gironde avait constaté une hausse des « faits d’incendiaires » après les deux grands feux de juillet. Un peloton de gendarmerie « Vigilance Forêt » avait été lancé pour surveiller les comportements suspects. Rapidement, un étudiant de 19 ans, pompier volontaire, a été arrêté. Il est soupçonné d’avoir causé 31 incendies à lui seul.

Des pyromanes ont été arrêtés partout en France cet été. Dans l’Hérault, un ancien pompier volontaire de 33 ans qui aurait causé deux incendies début août sera jugé le 28 septembre. Le 31 août, un quadragénaire a écopé d’un an de prison ferme devant le tribunal de Dijon (Côte-d’Or) pour huit départs de feu volontaires dans le Morvan.

Selon l’Office national des forêts (ONF), neuf feux sur dix sont d’origine humaine et trois sur dix, en moyenne, sont intentionnels. Le 21 août, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin assurait qu’il y avait eu « entre 80 et 120 départs de feux par jour » cet été en France et que « 26 interpellations de pyromanes présumés » avaient eu lieu.