Loire : un homme se rend après avoir étranglé son ex-femme avec un câble électrique

FEMINICIDE Quelques mois plus tôt, la victime avait déposé plainte contre son ex-mari pour non-présentation d’enfants, dans le cadre de leur garde alternée

Lina Fourneau
Une voiture de la police (illustration)
Une voiture de la police (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Il a étranglé son ex-femme, puis s’est rendu. Dimanche matin, un homme de 35 ans s’est constitué prisonnier après avoir tué son ancienne compagne avec un câble électrique à Commelle-Vernay (Loire). Placé en garde à vue, le gérant d’un hôtel-restaurant « est entendu par les gendarmes de la brigade des recherches dans le cadre d’une enquête ouverte sur homicide par conjoint », a indiqué à l’AFP procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini.

Selon cette source, après le drame samedi matin, ce père de trois enfants, qu’il a eu avec la victime et qui sont âgés de 16 mois à 5 ans, les a déposés dans l’Ain où réside son père. Il s’est ensuite rendu dimanche matin dans une brigade de gendarmerie du département pour avouer le meurtre. Les gendarmes ont retrouvé le cadavre de la victime sous une couche de terre, à l’arrière de son pick-up, sur les indications de ce dernier.

Le 82e féminicide

D’après son récit, il aurait étranglé celle dont il vivait séparé au terme d’une dispute à l’aide d’un câble électrique puis il aurait déposé le corps dans le véhicule et l’aurait recouvert de terre. Le meurtre n’a, semble-t-il, pas été commis en présence des enfants, a précisé le magistrat.

La victime, dont l’autopsie aura lieu en début de semaine à l’institut médico-légal de Saint-Étienne, avait déposé plainte contre son ex-mari il y a quelques mois pour non-présentation d’enfants, dans le cadre de leur garde alternée.

Il s’agirait du 82e féminicide de l’année​, le dernier décompte actualisé du collectif « Féminicides par compagnons ou ex » recensant 81 victimes en 2022. Selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur, 122 femmes ont été victimes de féminicides en 2021, un nombre en hausse de 20 % par rapport à 2020.