Seine-et-Marne : Une association piège un gendarme et un employé de collège pour pédocriminalité

ENQUETE Créé il y a deux ans, le collectif Truly est devenu une association dont l'objectif est de traduire les prédateurs sexuels en justice

20 Minutes avec agence
Le mail promet de lourdes sanctions à ses destinataires.
Le mail promet de lourdes sanctions à ses destinataires. — Steve Buissinne / Pixabay

L’association Truly, qui traque les pédophiles sur les réseaux sociaux afin de les traduire en justice, vient de piéger deux Seine-et-Marnais. Selon La République de Seine-et-Marne, les deux suspects, un gendarme et un employé de collège, pensaient converser sur Facebook avec une adolescente de 13 ans.

Le gendarme appartient à la compagnie de Provins. Proche de la retraite, il aurait envoyé des photos de son sexe à la fausse adolescente. L’association a déposé plainte contre lui. Placé en garde à vue, le gendarme a été remis en liberté le temps de l’enquête. Son ordinateur est passé au crible.

L’agent sous contrôle judiciaire

L’agent d’accueil du collège François-Villon de Saint-Fargeau-Ponthierry entretenait une discussion à connotation sexuelle avec le faux profil. De nombreuses photos pornographiques auraient été retrouvées.

Âgé d’une cinquantaine d’années, il a fait l’objet de deux plaintes pour « propositions sexuelles à une mineure de moins de 15 ans (ou à une personne se présentant comme telle) et diffusion d’images pornographiques ». Il a été placé sous contrôle judiciaire jeudi 1er septembre.