Clermont-Ferrand : Une entreprise de garde d’animaux suspectée de mauvais traitements

MALTRAITANCE Le lieu n’était pas compatible avec la garde d’animaux, ont estimé les policiers

20 Minutes avec agence
La responsable de l'entreprise a été mise en garde à vue. Photo d'illustration.
La responsable de l'entreprise a été mise en garde à vue. Photo d'illustration. — eric0406 / Pixabay

Les policiers de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ont procédé à l’enlèvement de 18 chiens et d’un chat chez une pet-sitter ce samedi. Ils avaient été appelés pour un chien en souffrance enfermé dans une voiture. Les fonctionnaires ont ensuite été alertés par des bruits dans la maison voisine, raconte France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Là, ils ont constaté que 17 autres chiens étaient enfermés dans des cages.

Les animaux étaient correctement nourris et abreuvés, mais la police a jugé que les locaux n’étaient pas suffisamment entretenus pour permettre la garde d’animaux. L’association protectrice des animaux de Gerzat (Puy-de-Dôme) a alors pris en charge les chiens et le chat.

Huit euros par jour de frais de garde

La plupart de leurs propriétaires ont pu être joints. Choqués, ces derniers ont écourté leurs vacances pour récupérer leurs compagnons. La responsable, qui proposait de garder les animaux pour 8 euros par jour, a été placée en garde à vue. Elle et son conjoint ont écopé d’une convocation devant la justice en mars 2023.