Mulhouse : Evoquant « un tir accidentel », un homme mis en examen pour homicide volontaire sur sa compagne

FEMINICIDE Les circonstances exactes du décès et l’intentionnalité de l’homicide doivent encore être établis par l’enquête

20 Minutes avec AFP
L'homme a été mis en examen pour homicide volontaire. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
L'homme a été mis en examen pour homicide volontaire. (PHOTO D'ILLUSTRATION) — SICCOLI PATRICK/SIPA

L’auteur assure que c’est un accident. Les associations dénoncent un nouveau féminicide. Un homme de 61 ans a été mis en examen pour homicide volontaire, après avoir tué sa compagne par arme à feu à Mulhouse, a annoncé vendredi le parquet. Présenté mercredi au juge d’instruction, l’homme a été mis en examen et placé en détention provisoire.

La victime, une femme de 51 ans, a été blessée mortellement « d’un tir unique de petit calibre dans le sternum », alors que son conjoint a évoqué en garde à vue « un tir accidentel lors du nettoyage » d’une arme, a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Mulhouse Edwige Roux-Morizot.

Plusieurs armes au domicile

Les faits se sont déroulés lundi au domicile du couple, les secours étant alertés vers 17h30 par la fille de la victime qui a indiqué « que son beau-père avait tiré de manière accidentelle sur sa mère au moyen d’une arme à feu ». Transportée à l’hôpital, la mère de famille est décédée peu après. Chasseur, l’homme possède plusieurs armes à son domicile dont une arme de poing de petit calibre, toujours selon le parquet.

L’information judiciaire, ouverte pour homicide volontaire, l’a été « selon le principe de la plus haute acception pénale », précise cependant la procureure de Mulhouse. Les circonstances exactes du décès et l’intentionnalité de l’homicide doivent encore être établis par l’enquête, selon le parquet qui n'a donc pas évoqué un féminicide.

Le collectif « Féminicides par compagnons ou ex » a toutefois dès à présent comptabilisé la mort de la mère de famille comme le 71e féminicide recensé depuis le début de l’année. Selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur disponibles, 146 femmes ont été victimes de féminicides en 2019 et 102 en 2020. Le collectif « Féminicides par compagnons ou ex », qui les recense de son côté, en a lui dénombré 113 en 2021.