Marseille : Un détenu gravement brûlé dans l'incendie de sa cellule aux Baumettes

PRISON Le pronostic vital de la victime est engagé, après l'incendie ayant eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi au centre pénitentiaire des Baumettes

J.Lau. avec AFP
— 
La prison historique des Baumettes à Marseille.
La prison historique des Baumettes à Marseille. — Mathilde Ceilles / 20 Minutes

Un détenu d’une trentaine d’années a été gravement brûlé dans l'incendie de sa cellule dans la nuit de dimanche à lundi, au centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes. L’homme, dont le pronostic vital est engagé, a été transporté par les marins-pompiers à l’hôpital de la Timone. Un second détenu qui se trouvait dans la cellule du dessus a été légèrement intoxiqué par les fumées et soigné sur place, indiquent les marins-pompiers.

Le feu a entièrement détruit la cellule de 9m2 située dans l’unité de soutien médico-psychologique régionale dans laquelle des détenus souffrant de troubles psychologiques sont incarcérés, précise l’administration pénitentiaire. L'incendie a été éteint par le personnel de la prison avant l’arrivée des marins-pompiers, confient ces derniers.

Une nouvelle maison d’arrêt de 740 places prévue pour 2025

Situé dans les quartiers sud de Marseille, le centre pénitentiaire des Baumettes, qui a notamment accueilli les parrains de la « French Connection » et la dernière exécution en France, est en cours de réhabilitation.

A la place de l’historique bâtiment de pierres aujourd’hui détruit, une nouvelle maison d’arrêt de 740 places doit voir le jour d’ici 2025 à côté d’une première extension de 1.182 places, « Baumettes 2 », ouverte en 2018. C’est dans ce dernier bâtiment que l’incendie, dont on ne connaît pas encore l’origine, a eu lieu. Au 1er août, 816 hommes et 106 femmes sont incarcérés aux Baumettes.